Site de la Mairie de Loubressac, dans le Pays de Saint-Céré

Vous êtes ici : Accueil /Présentation de la Commune / Patrimoine / L'Eglise

  • pdf
  • imprimer
  • recommander
Recherche Avancée

Monuments Historiques inscrits



Eglise Saint Jean Baptiste - 21 juin 1971
Pont de Maday - 2 mai 1979

Inscription sur l'Inventaire des Sites pittoresques du Lot



L'ensemble des terrains du plateau ainsi que l'ensemble formé par le Château et le village de Loubressac - 20 juillet 1972

L'Eglise Saint Jean Baptiste



  • Eglise Saint Jean Baptiste

Histoire

Au XIIIè siècle, Loubressac était un castrum, c'est-à-dire un refuge comprenant quelques maisons dans une enceinte fortifiée.

Le village de Loubressac et son église paroissiale placée sous le vocable de Saint-Pierre, d'abord installés sous le rocher furent transférés au XIIIè siècle sur la plate-forme qui domine la vallée de la Bave.

Une chapelle castrale dédiée à Saint Jean Baptiste fut ainsi d'abord élevée sur la frange orientale du nouveau village fortifié par le baron de Loubressac, Hugues de Castelnau, au cours de la seconde moitié du XIIIè siècle.

Ce premier sanctuaire, formant primitivement l'annexe de l'église Saint-Pierre (appelée "Eglise Basse", parcequ'elle était implantée dans la vallée) fut englobée ensuite dans une nouvelle église bâtie au XIVè siècle par Adhémar d'Aigrefeuille et achevée en 1520 par les soins d'Anne d'Auriolle et de son mari Raymond de Gontaud-Cabrerets1.

Description sommaire de l'Edifice

L'église comporte une très large nef centrale à deux travées, ouvrant sur quatre chapelles latérales, et prolongée par un choeur à cinq pans.

L'ensemble de l'édifice est voûté de croisée d'ogives. Seules les poussées des voûtes du choeur et de la nef sont contrebutées. Les chapelles sont en effet dénuées de contreforts.

Le seconde chapelle Nord est surmontée d'un imposant clocher-tour desservi par une tour d'escalier en vis couverte d'une remarquable voûte d'ogive circulaire. Cette tour d'escalier dessert également une baie ouvrant probablement sur une tribune supportée par des corbeaux de pierre encore en place.

Le choeur ouvre au Nord sur une première sacristie desservant elle-même sur une seconde sacristie logée dans le presbytère accolé.

L'Association CAP Loubressac a proposé il y a quelques années une expo photo sur l'église que vous pouvez voir ou revoir en cliquant sur les liens ci-dessous:

Présentation de l'église
Le Portail d'entrée
Le Choeur
Le retable maître-autel
Mobilier-objets
Les Chapelles
Les Chapelles (suite)

Monument Historique

Inscription par arrêté du 21 juin 1971 du Portail sculpté de l'église.

Le Portail d'entrée :

On pénètre dans l'édifice par un portail sculpté qui fut en partie martelé par les protestants qui occupèrent Loubressac en 1572. L'ornementation du tympan historié se développe autour d'un Christ en Majesté et de la Crucifixion représentée au centre du tympan où Saint Jean  et la Vierge Marie figurent de chaque côté de la croix. Deux médaillons sont répartis de part et d'autre de la scène centrale.

A gauche le Christ est présenté; à droite figure un personnage, peut-être Judas, une bourse autour du cou. On peut voir sur les angles de l'archivolte du tympan, Adam et Eve près de l'arbre du Péché.

Une longue inscription latine gravée sur la voussure mémorise l'introduction du recteur Lafargue dans la paroisse de Loubressac en 1520 : "Anno verbi incarnati MDXX quarto idus aprilio insept fuit Lafargue rectore."

Les chapiteaux des jambages sont ornés de figures dont la seule lisible à gauche représente sur un fond de fines draperies le portrait d'un homme. La composition s'achève dans la partie inférieure par deux lions sculptés qui, selon la tradition, proviendraient de l'ancienne église Saint Pierre (église basse)1.

A noter enfin, la présence d'une tête sculptée à l'angle Nord-Ouest de l'édifice.

 

1( d'après la notice réalisée par Valérie Rousset pour le Conseil Général, 2004).